Étude Lumière – Bureaux

  • Dans les bâtiments tertiaires, la lumière représente jusqu’à 40 % de la consommation énergétique. Leurs systèmes d’éclairage présentent souvent les défauts suivants :

    • Un sous-éclairement dû à un nombre insuffisant de points lumineux ou un faible rendement lumineux
    • Un éblouissement causé par des optiques inadaptées
    • Un fonctionnement continu qui ne tient compte ni de l’occupation réelle des bâtiments ni de la lumière naturelle

Bureaux administratifs

  • Enjeux

    • Réhausser les niveaux d’éclairement
    • Suppression de l’éblouissement
    • Adapter le nouveau concept au faux plafond
    • Limiter les coûts d’installation
  • Résultats

    • Niveaux d’éclairement conformes
    • Qualité de lumière optimale
    • Excellente uniformité
    • Baisse de la puissance installée
  • 58

Mes collaborateurs et moi-même étions vraiment gênés, éblouis, par l’ancien éclairage. Désormais, plus personne n’en parle, c’est donc bon signe !

Eric M., Directeur Financier

Nos références